En éliminant l’Espagne de cette Coupe du monde 2002 suite à une séance de tirs au but, les Marocains ont réalisé un véritable exploit. Ils ont grâce à cette victoire pu accéder aux quarts de final de la compétition et y affronteront les Portugais qui n’ont fait qu’une bouchée des suisses en les battant 6 buts à 1. Le Maroc, après des pays tels que le Ghana, le Sénégal ou encore le Cameroun est la quatrième nation africaine à atteindre ce niveau de la compétition. C’est donc un véritable exploit.

Un match, une histoire

Les Lions de l’Atlas, déterminés avec une intelligence collective, se sont qualifiés pour les 8es de final de la Coupe du monde après une attente de 36 ans. À l’Education City, les Marocains étaient confrontés à l’ogre espagnol et devait donc réussir à le terrassé afin de pouvoir accéder aux quarts de final de la compétition. Cette génération qui n’était pas encore née en 1986 avait donc la lourde tâche de réaliser un nouvel exploit. C’était là un challenge tout à fait à leur portée, vu leurs différentes prestations lors des phases de poule de cette compétition. Plus d’informations ici.

A voir aussi : Achat d'une peluche Stitch pour combler votre enfant

Invaincue depuis le début de cette dernière, l’équipe du Maroc a terminé première de son groupe devant des nations telles que ma Croatie ou encore la Belgique (grosse déception de ce tournoi). Les Marocains ont donc terminé cette phase de groupe avec deux victoires sur la Belgique et le Canada ainsi qu’un match nul contre la Croatie qui a terminé deuxième du groupe. Les Lions de l’Atlas ont donc ainsi battu l’équipe championne du monde en 2010. Toutefois, cela n’a pas été sans difficulté. Il a fallu passer par l’épreuve fatidique des tirs au but pour pouvoir libérer les joueurs marocains. Bounou a été l’un des grands artisans de cette victoire avec deux arrêts lors de cette séance.

Un plan parfait

Avant ce mondial au Qatar, les Marocains n’avaient alors connu jusque-là que deux victoires sur la scène mondiale. La première était celle de 1986 lors du mondial au Mexique face aux Portugais et la seconde était en 1998 contre l’Écosse, sans parvenir à traverser la phase de poule.

En parallèle : Est-ce qu'une chaudière à granulés est rentable ?

Pour leur deuxième confrontation en Coupe du monde face à l’Espagne, la première s’étant tenue en 2018 (2-2), les Marocains ont été très entreprenants et n’ont pas été timides. Nayef Aguerd et Mazraoui ont à tour de rôle tenté leur chance respectivement de la tête et d’une frappe depuis l’extérieur de la surface. Les Espagnols ont eux aussi eu des occasions et ont d’ailleurs confisqué la balle avec plus de 1000 passes réalisées. Mais, cela n’a pas suffi à terrasser cette vaillante équipe du Maroc qui s’est donné les moyens de remporter ce match à l’issue des tirs au but.